Commerçants : Eteignez vos écrans !

display_off

Commerçants : Éteignez vos écrans !

 

Oui je sais, ça commence comme un billet d’humeur, et à vrai dire on n’est pas très loin. Depuis quelques temps maintenant que l’on s’est mis aux écrans de vitrine chez Winter Mushroom, j’entends toujours la même histoire : les écrans ça pollue autant ou plus que du papier.

 

Alors bien sûr, on peut répondre que sur un mix énergétique comme celui de la France, l’impact carbone de la consommation électrique est faible. On peut répondre que le changement de contenu provoque la consommation d’encre polluante, de gasoil pour la livraison, d’eau pour fabriquer le papier, et que le papier émet peut-être moins de gaz à effet de serre (quoi que), mais surtout il détruit d’autres ressources.

 

Tous ces arguments font sens mais pourtant… ils ne sont pas satisfaisant. Ils ne sont pas satisfaisants parce que l’on pourrait faire mieux : éteindre les écrans.

 

Attention, je ne parle pas de les éteindre totalement et d’arrêter de communiquer avec vos clients, ça serait contre-productif. Je vous parle de les éteindre lorsque personne ne regarde.

 

Alors comment faire ? Eh bien chez Winter Mushroom on a pris ce pari un peu fou, et on a développé un capteur qui permet de savoir si il y a un humain qui passe devant un écran. Attention un humain, même inclut dans une voiture, ou sur une moto. Et bien sûr de façon totalement anonyme (le capteur indique seulement si il y a un humain, rien d’autre).

 

Avec cette information, on peut éteindre les écrans qui ne voient personne depuis 5 minutes, puis les rallumer dès que quelqu’un arrive !

 

J’entends d’ici les experts du marketing qui vont me dire « Mais Grégoire, un écran éteint y’a rien de pire, c’est laid et ça ne sert à rien ! ». Eh oui, sauf que là, il est éteint uniquement si personne ne le regarde, alors c’est quoi le problème ? Le temps de l’allumage quand quelqu’un arrive ?

 

Je suis d’accord ça peut en être un. Mais voyez la chose de la manière suivante : vous marchez dans la rue, au loin une vitrine est un peu sombre, pas de message à votre destination. Vous faites deux pas de plus et soudain, 3 écrans s’allument dans la vitrine, vous invitant à entrer découvrir le dernier produit de la gamme. Vous pouvez me dire que ce n’est pas beau, mais ne me dites pas que vous ne l’aurez pas vu !

 

Pour l’économie :

 

Prenons un écran de vitrine 55’’ qui consomme 240W et qui fonctionne de 24h/7j. Sa consommation électrique est de 240x24x365/1000 = 2102kWh pour une année, soit 210Kg de CO2 émis et 182€ dépensés (EDF pro bleu 6KVA en base).

 

Grâce au capteur admettons maintenant qu’il est éteint 20% du temps (c’est une supposition assez facile car il y a souvent moins de monde la nuit), on tombe à 1681kWh par an, soit 168Kg de CO2 émis et 36€ économisés.

 

A 50% de temps éteint, on descend à 1051kWh, soit 105KG de CO2 émis et 90€ économisés.